Réserve de Moëze- Oléron: mobilisation et contestation

Publié le par pechecarreletsetmoulinets.over-blog.com

Lors d'une réunion le 16 février 2011 à la citadelle du Chateau d'Oléron, les élus présents ont été interpellés par un collectif composé de pêcheurs de loisirs en mer, de plaisanciers, de commercants locaux, et par des habitants du Pays Marennes Oléron, ( îliens et continentaux ) ainsi que par le CPML17 en qualité de représentant départemental de la FNPPSF.

Le but de cette réunion portait sur l'arrêté préfectoral concernant la réserve naturelle de Moëze- Oléron.

A la consultation de cet arrêté, on remarque que toutes activités de loisirs en mer ne seraient plus pratiquables sur une zone reliant le littoral Oléronnais au littoral continental situé sur la commune de Moëze.

Voir le lien ci-dessous:

Réserve naturelle de Moëze- Oléron.

 "Pêche, Carrelets et Moulinets" , seule association du bassin de Marennes adhérente au CPML17, suit attentivement l'évolution du dossier.

Lors de cette réunion, M le Député Didier QUENTIN fut prié par l'assistance d'intervenir auprès de M le Préfet, afin que celui-ci réexamine ce texte. Aussitôt dit, aussitôt fait, et devant un public "chaud bouillant", bien que l'horloge affichait 22 heures bon poids, un contact téléphonique fut établi. M le Préfet pu se rendre compte par lui-même de l'ambiance qui régnait dans la salle, l'ensemble du public lui a offert un énorme bruit de fond ne laissant aucun doute quand au rejet de cet arrêté.

Les membres de "Pêche, Carrelets et Moulinets"  avaient également alerté Monsieur le Conseiller général Marc PELLACOEUR , que bien que le littoral du canton ne soit pas compris dans la zone concernée, mais limitrophe, une telle réglementation aurait des conséquences néfastes sur le plan de l'économie locale ( tourisme, nautisme, et autres activités en lien direct ou indirect avec le milieu marin.)

Remarque  prise en considération, car Monsieur le Conseiller général vient de nous communiquer une copie d'un courrier qui vient de lui être adressé par Monsieur QUENTIN.

 

Communiqué de M PELLACOEUR Conseiller général

Affaire à suivre en restant très vigilants et mobilsés, en maintenant une "pression" saine et constructive sur les élus locaux pour obtenir satisfaction auprès des services de l'Etat.

Du côté des adeptes de loisirs en mer, un  respect des pratiques "éco-responsables doit être de rigueur pour continuer à ce que les requêtes des associations puissent être prises en considération.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article