Journal Sud-ouest du 04 05 09

Publié le par pechecarreletsetmoulinets.over-blog.com

BOURCEFRANC-LE-CHAPUS.

Embarcadère : un projet de rénovation


L'embarcadère, aujourd'hui à l'abandon, pourrait être un lieu de balades.
S7300680


De l'heure de gloire à la fermeture. En 1938, les embarcadères de Bourcefranc et de l'île d'Oléron, construits en béton, mesurent 600 mètres de long. La guerre empêche leur mise en service qui est reportée à l'année 1945. À partir de cette date, une traversée d'une demi-heure relie l'île au continent. Depuis 1966, les embarcadères ont été partiellement détruits afin de réduire leur longueur et l'entrave au courant.

En raison de problèmes de tassement, la structure est rapidement interdite à la circulation.

Contact avec la municipalité

Depuis plusieurs dizaines d'années, le môle de Bourcefranc ne bénéficie d'aucune attention particulière. C'est pourquoi l'association Pêche, carrelets et moulinets a décidé de contacter la municipalité de Bourcefranc-le- Chapus ainsi que de nombreux élus afin d'évaluer le coût d'une éventuelle réhabilitation.

Ce projet est notamment soutenu par de nombreuses associations telles que les Carrelets charentais, la Fédération française de pêche en mer, la Fédération départementale de pêche 17, la fondation du patrimoine sans oublier le député Didier Quentin, très sensible au développement touristique et économique local, qui a déjà contacté Dominique Bussereau, président du Conseil général.

L'association Pêche, carrelets et moulinets souhaite une nouvelle ouverture de l'embarcadère au public (adeptes de la pêche ou des balades au grand air) afin de valoriser le port du Chapus et le fort Louvois. La prochaine étape est la réalisation d'une étude qui permettrait de connaître le montant exact des travaux à réaliser pour réhabiliter l'embarcadère.

Ph Biard

Commenter cet article