Interdiction de la pêche en chalutage ( Publié le 12/01/2017 Dans Actus/Brèves de rivages Par Celine Housez)

Publié le par pechecarreletsetmoulinets.fr

 

Extrait du Magazine http://www.iodé.com/

L’interdiction du chalutage au-delà de 800 mètres de profondeur entre en vigueur ce jeudi 12 janvier 2017…

L’association Bloom l’a fait : pari réussi pour l’association de protection qui réclamait à corps et à cri l’arrêt de cette pratique !

Soutenue par l’artiste Pénélope Bagieu qui a donné un joli coup de crayon à sa demande : portant ainsi la pétition au fil de ses dessins, largement relayés sur le web et notamment les réseaux sociaux…

BLOOM*, la Deep Sea Conservation Coalition & le The Pew Charitable Trusts ont ainsi pu mettre fin à cette destruction brutale et systématique de l’écosystème.

Le chalutage profond est en effet une pêche hautement destructrice qui met à mal les milieux et espèces profondes particulièrement fragiles en raclant les sols (les vidant littéralement de toute la faune et la flore présente).

Elle publie ici tableau récapitulatif des 2 règlements afin de mettre en parallèle les changements…

Certaines étapes comme la gestion des poissons sont encore problématiques : il n’y aura par exemple pas de « gestion des stocks » des espèces profondes basée sur le principe de précaution et cela ne concernera que les eaux européennes (l’Espagne ayant été particulièrement réticente à ce que ses bateaux de pêche qui naviguent en eaux internationales ne puissent plus chaluter…).

Le même jour, à Londres, Claire Nouvian, la directrice de BLOOM, reçoit le prix Ocean Award qui vient récompenser son combat contre la pêche destructrice !

*BLOOM est une association de loi 1901 à but non lucratif fondée en 2005 par Claire Nouvian. BLOOM est entièrement dévouée aux océans et à ceux qui en vivent. Sa mission est d’œuvrer pour le bien commun en mettant en œuvre un pacte durable entre l’homme et la mer.

 

Interdiction de la pêche en chalutage ( Publié le 12/01/2017 Dans Actus/Brèves de rivages Par Celine Housez)

Commenter cet article